dimanche 25 janvier 2009

Feuilleton: Le Jardin des Crétins.





Je sais à quel point tu aimes les téléromans. Le téléroman est l'héritier des feuilletons que publiaient les journaux au 19e et début 20e siècle. Généreux Flash Gordon t'offre un feuilleton. C'est un cadeau! Il s'agit de la partie création de mon humble mémoire de maîtrise. Je le divise, le peaufine et t'en offre de bonnes portions. C'est un exercice post-moderne, post-punk, post-nucléaire, post-végétalien, post-partout, mais surtout postérieur... Place au feuilleton! Amuse-toi!



Le Jardin des Crétins


Il existe sûrement des formes de vie intelligente dans l’espace. La preuve : aucune n’a essayé d’entrer en contact avec nous.

Ivanohé Dankolé,

philosophe sénégalais





I

C’est le temps du Big Bang. Des planètes apparaissent dans l’espace. C’est la période au cours de laquelle Dieu, souffrant de flatulences, évacue son trop plein de gaz. Le météorisme divin provoque une série de puissantes flatuosités. L’expulsion de ces gaz projette des milliards de particules qui s’entrechoquent dans l’univers. Dans sa grande sagesse inconsciente, Dieu, soulageant son tube digestif créé ainsi l’espace, mais surtout les planètes, ces infimes parties des vents divins. Sur toutes les planètes, les scientifiques expliquent la naissance de l’univers. Ils l’appellent Big Bang, mais chacun le définit selon ses croyances et ses connaissances. Des formes de vie plus ou moins intelligentes voient donc le jour sur les différents astres de la création…

Le jour chasse la nuit. Deux soleils illuminent rapidement la planète Crête. La lumière de ces astres frappe la crête. Immense chaîne de montagnes, elle traverse toute la planète et sépare Crête en deux. Tels des anneaux de Saturne collés à sa surface. Cette planète est entièrement recouverte de sable. Des cactus réussissent à pousser sur son sol aride. La nappe phréatique trouve sa source très profondément dans le territoire crétin. Il existe aussi plusieurs milliers d’oasis. Une chaleur écrasante sévit, les deux soleils brillent quotidiennement. La nuit, le mercure chute. Il fait froid. Ces conditions climatiques particulières permettent à une faune et à une flore tout aussi particulières de se développer.

Outre les cactus, des palmiers, des cocotiers, des citronniers, des grenadiers pointent au bord des cours et des points d’eau. La rhubarbe pullule à l’ombre des baobabs. De grandes forêts de papetiers blanchissent le paysage. Le papetier produit des feuilles de papier d’un blanc immaculé. À l’automne, il perd son feuillage que les Crétins ramassent pour en faire du papier à lettres, des essuie-tout, des éventails, des parasols, des avions, etc. Une multitude de plantes et de fleurs existent aussi. Les Violentes Afritures, végétal carnivore, dégustent insectes et petits rongeurs. Leurs grandes feuilles jaunes poilues camouflent leur tige. La MariJeanne D’arc est une plante cramoisie. Sa sève constitue une drogue très recherchée. Les pétulas, les pises, les pissolits sont des fleurs. Les premières possèdent des pétales bleus, les secondes poussent inclinées d’un côté ou de l’autre, les troisièmes sont jaunes et puent : elles sentent l’urine.

À travers ces plantes, dans les cours d’eau, dans le ciel de Crête des animaux de toutes sortes s’agitent joyeusement. La faune crétine se divise en trois grandes catégories : les coureurs de jupons, les vol-œufs et les pitounes. Les coureurs de jupons vivent sur le sol ; les mâles courent les femelles pour se reproduire allègrement. Les vol-œufs sont ovipares, de plus, ils volent dans le ciel. Certains vol-œufs s’abritent dans les arbres, d’autres dans les montagnes. Les pitounes représentent la faune aquatique. Bien qu’ils soient souvent ovipares, les pitounes ne volent pas : ils flottent et ils nagent. Bien entendu, chacune de ces grandes catégories fauniques regroupe une multitude de races.

Cependant, la nature commet des erreurs. Sur Crête, il existe un animal en apparence plus intelligent. On ne sait pas vraiment à quelle catégorie il appartient. Il porte un nom : CRÉTIN. Cette race possède une forme humaine. Elle a aussi des mâles et des femelles. La tête de ces animaux imite étrangement leur planète. En effet, sur le crâne de ces humanoïdes pousse une crête de cheveux qui divise en deux leur caboche.

Au début, le Crétin vit en tribu, il chasse et cueille des fruits et des légumes pour se nourrir. Mais il est intelligent le Crétin. Il évolue. Ainsi, il découvre le feu, puis la roue. Il invente l’écriture. Il s’aperçoit que l’élevage et l’agriculture sont plus efficaces que la chasse et la cueillette. Son mode de vie change. La tribu devient un village, puis une ville. L’intelligence crétine n’a pas de limites. Tour à tour, les Crétins inventent des moyens de transport, de communication, des médicaments, etc. La technologie prend sa place. Le Crétin est un être évolué, qui vit dans un monde moderne. Son espérance de vie a quadruplé depuis le temps où il chassait, les télécommunications sont choses courantes tout comme les voyages spatiaux. Ainsi, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.


à suivre....



Ne te gêne pas pour commenter, insulter et analyser le tout! Au plaisir!

1 commentaire:

  1. C'est quand même pas un crétin qui inventé la poudre, si?

    Ah. Misère.

    RépondreSupprimer